lundi, mai 27, 2024

Buy now

Optimiser le taux de conversion de son e-commerce

Ce taux figure parmi les indicateurs de performances incontournables du e-commerce. Il est obtenu grâce au rapport entre le nombre de commandes et de visites sur le site.

Selon le rapport Digital Experience Benchmark de l’année 2022, le taux de conversion des boutiques en ligne est de 2,96 % en moyenne.

Ce chiffre permet à une entreprise de mesurer la performance de sa plateforme. Quand est-il considéré comme « bon » ? Comment l’optimiser ? Les réponses à vos questions dans cet article.

Définition de cet indicateur

Ce taux désigne le rapport entre les actions effectuées par les utilisateurs et le nombre total de clics sur une annonce depuis un support numérique. La définition des actions dépend de la stratégie marketing de la marque.

L’action consiste généralement à cliquer sur un lien qui mène directement à l’achat d’un produit. Ainsi, ce taux se réfère à la vente réalisée par rapport au nombre de visiteurs. Cependant, il ne s’agit pas forcément d’un acte d’achat. L’action peut être une inscription à une newsletter, un clic sur un bouton ou une action définie et suivie. Dans tous les cas, il est révélateur de la réussite de votre campagne marketing digital ou de la réalisation des objectifs de votre site web.

Utilité de ce taux

Le suivi de cet indicateur s’avère pertinent dans le marketing digital. Pour cause, l’entreprise peut ajuster sa stratégie en fonction des chiffres. Elle peut renforcer sa campagne marketing de contenu, par exemple. Ce taux est également un indice du comportement des consommateurs.

Un taux élevé signifie que votre contenu est pertinent. Dans le domaine du marketing, la conversion se réalise lorsqu’un prospect réagit à un call-to-action ou CTA. Ce dernier se présente de différentes manières :

  • remplissage d’un formulaire d’inscription à la newsletter ;
  • ouverture d’un e-mail commercial ;
  • inscription à un concours ;
  • achat d’un bien.

Les consommateurs convertis sont automatiquement enregistrés dans votre CRM. À noter que ces données sont indispensables pour effectuer un meilleur ciblage des prospects.

Méthode de calcul de cet indicateur

L’obtention de ce taux repose sur un calcul simple. À titre d’exemple, vous devez relever le nombre de trafics sur votre site e-commerce ou le nombre de destinataires d’une campagne d’e-mailing.

Ensuite, il faut diviser le nombre de conversions (nombre de commandes ou destinataires ayant ouvert un mail ou encore nombre de personnes ayant cliqué sur un lien) par ce total.

Dans ce sens, si votre site e-commerce enregistre plus de 10 000 visites par mois et sur ce total 100 sont passés à l’achat, le taux de conversion de votre boutique est de 1 %.

Qu’est-ce qu’un bon taux de conversion ?

Ce taux révèle l’efficacité du contenu de votre site e-commerce. Si 5 % des visiteurs passent à l’achat, votre boutique est efficace à 5 %. Une bonne performance en matière de conversion se situe entre 2 à 5 %. Cependant, ce chiffre varie d’un secteur à un autre.

Les fabricants d’équipement industriel en ligne appartiennent à ces catégories spécifiques. Leur taux de conversion est relativement faible. Pourtant, les sociétés de prestation de services aux entreprises enregistrent une conversion plus élevée.

Afin de connaitre votre performance réelle, il faut effectuer la comparaison entre les sites appartenant au même secteur. Sinon, elle manque de pertinence.

Comment optimiser ce taux ?

Plusieurs entrepreneurs font l’erreur de se fier à la qualité de leur produit. Pourtant, la performance de vente dépend également de la stratégie de communication. Pour augmenter le taux de conversion, voici quelques conseils à suivre.

Limiter l’abandon

Beaucoup de sites e-commerce sont confrontés à l’abandon de panier. Selon les chiffres de la vente en ligne, 69 % des visiteurs ne poursuivent pas leur achat jusqu’au paiement. L’abandon de panier intervient à plusieurs stades de l’achat, après l’ajout d’un article. Les causes de ce comportement sont nombreuses.

L’institut Baymard identifie plusieurs raisons de l’abandon de panier en 2020 :

  • le client constate que les frais de livraison sont élevés ;
  • il est obligé de créer un compte pour passer une commande ;
  • le processus de check out est trop compliqué pour lui ;
  • l’acheteur n’a pas un aperçu du coût total des frais ;
  • le délai de livraison est trop long pour lui ;
  • il estime que le paiement sur le site n’est pas assez sécurisé ;
  • le site web rencontre un bug au moment de concrétiser l’achat ;
  • les moyens de paiement proposés ne sont pas assez nombreux ;
  • le paiement par carte bancaire n’existe pas.

Comment identifier le comportement des abandonnistes ?

Les abandonnistes ont laissé leur panier pour une raison précise et il est possible de l’identifier grâce à plusieurs indicateurs. Sur Google Analytics, vous pouvez obtenir divers rapports essentiels pour mieux comprendre le comportement de cette catégorie d’acheteurs. Parmi ces rapports, il y a :

  • le taux de conversion ;
  • le taux de chargement des pages ;
  • la performance du funnel d’achat ;
  • la quantité de transactions réalisées.

Ces données permettent déjà à un entrepreneur de mesurer la performance de son site. Le calcul du taux d’abandon se fait selon la formule suivante :

nombre total de conversions finales (ventes) / nombre total d’ajouts dans un panier.

Le résultat de ce calcul met en avant les points de blocage dans votre tunnel de conversion.

Comment réduire le taux d’abandon de panier ?

En vous appuyant sur les principales raisons de l’abandon de panier, vous pouvez agir sur le taux de conversion en plusieurs étapes.

Amélioration de la performance du site

Les internautes abandonnent facilement face à un site qui met trop de temps à charger, ce qui affecte le taux de conversion à hauteur de 20 %. À cet effet, une expérience utilisateur optimale est indispensable. Pour cela, votre site doit offrir une navigation structurée et simple.

Placez les call to action en évidence pour orienter les utilisateurs. Si l’acheteur doit remplir un formulaire, demandez le moins d’informations possible.

Écouter les avis des clients

S’intéresser au point de vue des clients représente une excellente manière de les convertir. Le centrage sur le prospect consiste à adapter l’offre à ses besoins.

Pour mieux comprendre l’expérience des visiteurs, vous pouvez vous intéresser aux métriques d’engagement. Sinon, l’AB test est une pratique courante pour découvrir ce que le client préfère.

Mode de paiement plus simple

Un client potentiel abandonne souvent lorsque son mode de paiement ne figure pas dans votre liste. Proposez à vos futurs acheteurs les moyens de paiement couramment utilisés dans le ecommerce : PayPal, American Express, MasterCard, Paylib, Visa.

Proposez-lui également un frais de port gratuit à partir d’un certain seuil et un délai de livraison plus court si possible.

Création de compte non obligatoire

La création d’un compte est souvent un passage obligé dans le parcours d’achat. Vous pouvez différer cette étape ou ne pas le rendre obligatoire.

Agir sur les frais de port

Les frais de port élevés découragent les acheteurs potentiels. Pendant le parcours d’achat, soyez transparent sur les frais. Pour motiver l’achat, vous pouvez proposer une prise en charge en partie ou en totalité de ces coûts.

Raccourcir le délai de livraison

Constatant le délai de livraison trop long, un client peut abandonner son panier. Pour y remédier, vous pouvez trouver un moyen de réduire ce temps de livraison dans la mesure du possible comme le changement de prestataire de transport.

Bref, il existe de nombreuses actions à mettre en oeuvre afin d’optimiser le taux de conversion de votre e-commerce. N’hésitez pas à faire appel à des spécialistes, des agences de marketing digital ou des freelances expert en taux de conversion pour recevoir de l’aide.

WEB TV B2B

Articles similaires

Rester connecté

3,374FansJ'aime
27SuiveursSuivre
📩 Recevez par mail toute l'actualité de Leadbox & Partenaires

📩 Recevez par mail toute l'actualité de Leadbox & Partenaires

* En cliquant sur OK vous acceptez que votre email soit collectée dans le cadre de notre politique de gestion des données afin de recevoir ladite actualité

Votre inscription est prise en compte !