vendredi, novembre 26, 2021

Buy now

e-commerce et affiliation : les sites Made For Amazon

Pour rentabiliser un site web, on pense naturellement à mettre en place des espaces publicitaires. Le système de Google AdSense a largement démocratisé ce dispositif.
Pourtant, l’affiliation peut-être nettement plus rentable dans certains cas. Et comme Amazon propose de rémunérer au pourcentage ses apporteurs d’affaires, certains webmasters en ont même fait une fin en soi : créer de toutes pièces un site et le faire grandir uniquement pour envoyer des clients à Amazon. Et si un site MFA était un bon plan pour profiter de son savoir-faire en webmarketing ?

C’est quoi un site Made For Amazon ?

Fondamentalement, le principe d’un MFA est extrêmement simple : il s’agit de construire un site web sur lequel seront mis en avant des produits vendus sur la célèbre plateforme de commerce en ligne, et lorsqu’un visiteur validera ensuite sa commande au travers d’un lien affilié, le propriétaire du site en question percevra une commission. Cette commission correspond à un pourcentage du prix du produit.
Bien sûr, rien n’empêche de gérer plusieurs de ces « sites de niche » à la fois, afin de multiplier les chances d’une activation d’un lien d’affiliation, et donc le montant de la rémunération à la fin du mois. Ainsi, toute commande sur Amazon d’un client ayant cliqué sur un lien sur votre site web vous permettra d’obtenir un revenu, à condition que l’objet en question ait été acquis dans les 24 suivantes, ou a minima placer dans le panier puis acheté dans les 89 jours suivants..

En outre, devenir affilié relève du jeu d’enfant, en cliquant simplement sur le bouton pour s’inscrire sur la page suivante : https://partenaires.amazon.fr/. Ensuite, Amazon utilisera ses algorithmes de traitement des données pour vérifier la validité de cette demande de partenariat, et il suffit généralement d’un à deux jours ouvrés pour obtenir une réponse de la part du géant américain.

Ensuite, il vous appartient de « faire vivre » votre site en apportant une réelle plus-value pour l’internaute afin qu’il se décide à cliquer sur l’un de vos liens. Mais les moyens à mobiliser pour y parvenir n’ont rien d’insurmontables. Il s’agit surtout répondre aux questions en amont et autour du produit visé.

Notons que pour beaucoup de personnes, ce type de revenus grâce au marketing d’affiliation s’avère nettement moins stressant que la gestion d’une boutique en ligne à proprement parler. En effet, ici, il n’y a pas à se soucier des expéditions, du bon suivi des paiements, de l’inventaire, ou même des éventuels retours et de la performance du service client, car tous ces éléments sont gérés … par Amazon !

A vrai dire, vous n’aurez besoin que d’un site administrable comme un WordPress, un service d’hébergement bien sûr, un compte affilié à Amazon, et éventuellement d’un plug-in pour uploader en masse des produits depuis la plateforme en ligne. Cependant, n’oublions pas qu’il vous faudra aussi mobiliser pas mal de temps, au moins pour le lancement d’un site de ce type, mais nous y reviendrons un peu plus tard.

Si vous vous demandez pourquoi Amazon fait ça, la réponse est simple. Parce-que c’est rentable !

En effet, se positionner efficacement et durablement dans Google sur des expressions clés qui aboutissent à des ventes, sur des millions de produits, dans des dizaines de pays, représente un effort colossal. Il est plus facile en général de laisser faire des spécialistes, et de les payer au pourcentage.

A ce stade, vous vous demandez peut-être « pourquoi choisir Amazon ? », et de fait, il existe des programmes similaires d’affiliation avec d’autres plateformes. Pour autant, de notre point de vue, mieux vaut commencer avec le leader sur son secteur, et ce d’autant plus qu’avec plusieurs centaines de millions d’articles différents, il n’est pas exagéré de dire que l’on trouve tout ce que l’on veut sur Amazon ! Cela multiplie donc les « niches » sur lesquelles vous pourriez positionner vos sites MFA, et que ce soit au travers de son support client (reconnu unanimement comme très efficace), de son programme Prime particulièrement avantageux, ou bien encore de promotions fréquentes, Amazon attire les clients internautes comme un aimant puissant.

Un MFA peut-être rentable, à condition de s’en occuper

Au sein du programme d’affiliation d’Amazon, toutes les catégories de produits ne permettent pas d’obtenir le même taux de rémunération. Ainsi, alors que le gros électroménager ne « rapportera » que 3%, par exemple, les articles de mode peuvent atteindre 11 ou 12%. Les thématiques « loisirs », « bricolage », « maison & jardin » ou bien encore « auto & moto » oscillent quant à elles entre 6 et 8%.

Prenons à présent un exemple pour bien illustrer notre propos, au travers d’une scie sur table pour le carrelage, qui rentre dans la catégorie « maison et jardin » et qui est affichée à 399€ sur Amazon. Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un site Web spécialisé dans l’outillage et qu’un internaute a passé commande pour la scie précédemment évoquée après avoir cliqué sur le lien présent sur votre site, vous percevrez donc 27,93€ (soit 7% de 399€).

Alors, bien sûr, vous ne réaliserez peut-être pas une opération de cet ordre quotidiennement, mais si vous avez plusieurs sites fonctionnant de la même manière – et sur des thématiques qui rapportent le plus – il est possible que cette activité devienne rapidement très rentable. Certains sites d’affiliation génèrent d’ailleurs plusieurs milliers d’euros par mois … et c’est ce qui conduit un nombre croissant de personnes sur Internet à croire qu’il s’agit là de la « recette miracle » pour des revenus passifs.

Attention, toutefois, à ne pas idéaliser cette source de revenus, car s’il est indéniable qu’elle peut rapporter gros, il arrive aussi très fréquemment que des sites d’affiliation errent indéfiniment dans les bas-fonds des moteurs de recherche, avec zéro visiteur, et donc zéro clic sur un lien ramenant vers Amazon. En fait, pour que les résultats soient à la hauteur de vos attentes, vous devez impérativement œuvrer dans deux directions complémentaires : la visibilité du site sur Google, et l’attractivité du contenu que vous proposerez à l’internaute.
Vos notions de SEO et d’inbound marketing vous seront donc ici extrêmement précieuses.

Il vous faudra également vous montrer patient et actif. C’est bien pour cela qu’il nous parait incohérent de considérer les revenus liés aux programmes d’affiliation comme « passifs » ; pour réussir, vous devrez investir beaucoup de temps et d’énergie. De fait, la rentabilité dépendra du trafic issu des principaux moteurs de recherche, dont bien sûr Google. Et ce travail de référencement ne peut pas porter ses fruits en un jour, ni même en quelques semaines – ce sont souvent plusieurs mois qui seront nécessaires pour faire « décoller » un site.

Pendant ce temps, vous devrez continuer à enrichir votre site, en veillant à optimiser la popularité au sens large. La rédaction des contenus revêt une importance capitale puisqu’elle doit aussi trouver le bon ton et la bonne approche pour éveiller suffisamment l’intérêt des visiteurs. Des tests, des vidéos, des avis d’experts seront efficaces. C’est pour ça qu’il vaut mieux choisir des produits et des domaines que l’on aime et que l’on connaît.

Une solution idéale pour combiner travail et plaisir ?

Lorsque l’on est passionné par le webmarketing, le programme d’affiliation d’Amazon est tout simplement une évidence qui s’impose d’elle-même. En effet, il vous permettra de mettre en pratiques vos capacités et de tester toutes sortes de choses, le tout en auto-financement… avouez que c’est tentant !

La première étape consistera à trouver la niche sur laquelle vous souhaitez écrire. A ce stade, plusieurs éléments sont à prendre en compte : le taux de rémunération prévu par Amazon, bien sûr, mais aussi le niveau de concurrence en ligne, et enfin vos goûts personnels, étant entendu qu’il est plus aisé de rédiger des contenus sur des sujets qui nous intéressent. Ce peut-être le tuning, la pêche à la mouche, les robots pour nettoyer les piscines, les chaussures de randonnées, etc.

Ensuite, au sein de cette thématique, il conviendra d’identifier les produits à mettre en avant, grâce notamment à des outils qui ciblent les produits les plus en vogue sur Amazon – tels que Junglescout, par exemple – et en tenant compte de leurs prix unitaires respectifs. De fait, pour deux produits ayant la même audience sur Amazon, avec un taux de rémunération identique, vous pouvez choisir d’orienter l’internaute vers le plus cher, afin de maximiser votre commission.

La présentation de votre site web, et le nom de domaine, ne sont pas non plus à négliger, car ils jouent un rôle important dans la façon dont les visiteurs se sentiront motivés – ou non – par l’action de cliquer sur un lien d’affiliation. Eh oui, l’on en revient toujours au fameux « taux de conversion », et vous devrez déployer toutes vos connaissances pour le faire grimper.

N’oubliez pas non plus de vous adjoindre la puissance des réseaux sociaux pour « doper » la visibilité de votre site web. Effectivement, là encore, cela va vous prendre du temps, mais c’est le prix à payer pour accroître votre audience. Il convient de cibler des buyer persona susceptibles de passer commande sur Amazon.

On estime au global qu’il faut consacrer au moins 1h par jour à chaque site d’affiliation, au moins avant qu’il ne « décolle » de lui-même.

Attention, sachez que si vous commencez à générer de sympathiques revenus grâce aux sites MFA, vous restez en quelque sorte dépendants d’Amazon, et il est donc crucial de bien comprendre ses politiques d’affiliation. Il suffit en effet de violer une des règles de la plateforme (en faisant référence à des promotions qui n’existent plus, par exemple, du fait d’un manque de mise à jour de vos contenus), et vous perdrez aussitôt l’affiliation en question. Ce serait vraiment regrettable après tous les efforts déployés jusque-là.

Articles similaires

Rester connecté

3,378FansLike
29FollowersFollow

Derniers articles